Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 22:25

    chouette-300x211    Ce 3e rendez-vous des Lundis philo est l’occasion de présenter deux ouvrages d’Alexandre Jollien, un jeune philosophe que l’on a pu écouter à la Grande Librairie le 11 octobre 2012 (de mémoire), à l’occasion de la parution de son nouvel essai dont je vous laisse savourer le titre : Petit traité de l’abandon. Ce soir, ce n’est pourtant pas celui-ci que je vais présenter dans le détail car je viens tout juste de le recevoir.  


  eloge-de-la-faiblesse-copie-1.jpg  Ce week-end, j’ai lu Eloge de la faiblesse, son tout premier livre, paru aux éditions du Cerf en 1999, puis chez Marabout en 2011. Depuis ce premier récit-témoignage dans lequel l’auteur dialogue avec Socrate, Alexandre Jollien a écrit d’autres essais, largement médiatisés dont, en 2006, La Construction de soi. Un usage de la philosophie, que je lirai et présenterai très prochainement.

 

  Mais qui est Alexandre Jollien ? Victime d’athétose (asphyxie due au cordon ombilical enroulé autour du cou) au moment de sa naissance en 1975, ce jeune Suisse que l’on peut qualifier de « philosophe joyeux » (une référence au philosophe catalan Raymond Lulle),  souffre d’un handicap neuromusculaire, qui va bouleverser son existence.

Dans Eloge de la faiblesse, il raconte les dix-sept années passées dans un institut pour personnes souffrant d’une IMC (Infirmité Motrice Cérébrale), la douleur de quitter ses parents – sa mère surtout lorsqu’il était enfant - et son frère chaque dimanche, la solitude malgré l’extraordinaire fraternité et l’amitié profonde qui l’unit pour la vie  à ses camarades pensionnaires, les difficultés avec les éducateurs.

Les anecdotes dont il se souvient lui permettent de développer sa réflexion et d’analyser comment les épreuves ont forgé sa personnalité.

 

    Comme je l’ai dit, il s’entretient avec Socrate qui, dans l’Antiquité, se mêlait à la foule de l’Agora à Athènes, pour dispenser son enseignement. Il s'opposait aux sophistes, professeurs de rhétorique contre une forte rétribution alors que Socrate questionnait gratuitement : il estimait  qu’il fallait accoucher les esprits, que chacun avait les réponses et les ressources à l’intérieur de lui-même, et donc que son rôle était de faciliter l’éclosion de ce savoir, de le mettre en lumière. C’est la maïeutique et le fameux appel socratique « Connais-toi toi-même » en est l’expression philosophique la plus populaire.

Mais revenons à Alexandre Jollien dont Socrate est le maître depuis que, dans une librairie, il a rencontré « Dame philosophie », à travers l’un de ses écrits. C’est ensuite, avec toute la volonté et la force intérieure qui l’animent, qu'Alexandre Jollien s’est battu pour suivre un cursus universitaire et qu'il a obtenu sa licence de philosophie.

 

    Son parcours remarquable, mais aussi sa lucidité sur le handicap et sur la vie en général nous invite d’abord à changer notre propre regard, à abandonner nos préjugés. Par son expérience, il nous montre comment on peut « tirer profit même de la situation la plus destructrice ». Dans son essai, il s’interroge sur la normalité, il remet en question ce que la société considère comme normal et anormal. Il apporte ses réponses aux questions Qu’est-ce qu’un homme ? Qu’est-ce que la sagesse ? L’amitié ? Quel est le profil d’un bon éducateur ?

Citant Aristote, il nous invite à nous étonner de ce qui nous entoure pour philosopher et donc dépasser les clichés. Comme Pascal, il nous conseille de gérer l’harmonie entre le corps et l’esprit, pour être un être accompli.


Voici les deux citations qui m’ont le plus marquée :


«  Il faut toujours se dépasser, sans cesse aller au-delà de soi-même, s’engendrer, parfaire ce qui est déjà réalisé en soi. Cette intuition revêtit très tôt une importance radicale. Le bonheur, s’il existe, s’oppose ainsi diamétralement à un confort quiet, tranquille, tiède. Il réclame une activité intense, une lutte sempiternelle ; il s’apparente à une plénitude désintéressée acquise dans un combat permanent. »

 Et Socrate de répondre : « Voici précisément la tâche du philosophe. »


« Je dis simplement qu’il faut tout mettre en œuvre pour parvenir à tirer profit, même de la situation la plus destructrice. J’insiste sur les épreuves parce que celles-ci restent inévitables. Rien ne sert de discourir, d’épiloguer des heures durant sur la souffrance. Il faut trouver des moyens pour l’éliminer et, si on ne le peut pas, l’accepter, lui donner un sens. »


Alexandre Jollien souhaitait que son essai puisse servir à « entrer en soi-même, découvrir ses aspirations profondes, sa quête véritable. » Il réussit en tous cas le pari de nous faire « regarder autrement », ce qui est l’objet même de la philosophie.


Bonne lecture et bon voyage  !

Partager cet article

Repost 0
Published by Heide - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

avis de lecture 26/04/2014 07:33


Je découvre ce site ... j'ai aussi lu ce livre de cet auteur phylosophe qui mérite d'être connu. Un beau moment de lecture

Anis 26/10/2012 07:08


Badinter est la plus accessible, j'ai lu de nombreux ouvrages d'elle, dont le conflit, la femme, la mère (j'en ai fait un compte-rendu sur mon blog,
Élisabeth de Fontenay qui réfléchit beaucoup sur la cause animale, 


Judith Butler est difficile, très difficile, elle a formalisé la théorie du genre, peut-être lire quelqu'un qui l'introduit, Hannah Arendt est incontournable bien sûr, mais il y en a
d'autres...

Heide 05/11/2012 21:20



J'irai lire ton article sur E. Badinter et je proposerai lors d'un prochain lundi philo une liste d'essais écrits par des femmes philosophes. Cette recherche m'intéresse beaucoup.



Anis 25/10/2012 07:27


Il y en a quelques unes qui sont passionnantes dont Judith Butler. je viendrai lire tes articles avec beaucoup d'intérêt.

Heide 25/10/2012 21:24



Merci pour cette référence Anis. Je ne connais pas Judith Butler et je ferai quelques recherches pendant les vacances pour ensuite choisir un ouvrage à la médiathèque. A moins que tu en aies un à
me conseiller en particulier ?


Je pensais aussi à Hannah Arendt, mais c'est  de la philosophie politique sans doute plus difficile d'accès. Et bien sûr Elisabeth Badinter, notamment Le conflit : la femme et la
mère. Tu l'as lu ?


Bonne fin de semaine et à bientôt, avec grand plaisir !



Anis 23/10/2012 23:42


Bravo pour ton initiative et la création de cette communauté. Je n'ai plus beaucoup le temps de lire des ouvrages de philo car mes recherches me mènent ailleurs en ce moment mais je trouve la
démarche enrichissante et ... salutaire !

Heide 24/10/2012 23:12



Je te remercie encore Anis et j'espère que cette communauté se développera avec le temps. D'ailleurs, je compte bien lire des femmes philosophes et participer aussi à la communauté La
littérature au féminin !


 



Anis 23/10/2012 23:39


Ton article est passionnant. j'avais beaucoup entendu parler de ce philosophe au parcours très singulier qui ne peut laisser indifférent. la force de la pensée se manifeste dans ce parcours de
vie difficile. Je ne l'ai encore jamais lu mais tu donnes envie de se plonger dans son livre.

Heide 24/10/2012 23:10



Merci Anis !


Son parcours effectivement est exceptionnel et l'optimisme qu'il a su développer en lui est remarquable. Tu sais, il cite Nietzsche dans ce très beau livre et j'ai noté cette citation qui m'a
fait sourire parce que je trouvais qu'elle correspondait très bien à la générosité et à l'état d'esprit d'Alexandre Jollien :


"Si tu veux savoir qui est le bon philosophe, mets-les tous en ligne. Celui qui rit, c'est le bon."(Nietszche).


On a là un bon aperçu des écrits d'Alexandre Jollien et pourtant, il dit lui-même que la souffrance et la joie ne sont jamais très éloignés. C'est toute sa force intérieure qui transparaît alors
et on a envie d'avoir la même.


Bonne future lecture et à très bientôt !



Présentation

  • : Le blog de Heide
  • Le blog de Heide
  • : Un tour d'horizon de mes lectures, contemporaines ou classiques. De la poésie, juste pour le plaisir des mots ... De la littérature de jeunesse, au fur et à mesure de mes découvertes. Un peu de cinéma et de la BD de temps à autre ... Bienvenue ... à fleur de mots!
  • Contact

livre-volant.jpg

 

 

A lire absolument ! Efflorescences IsmaëlBilly

  Toutes les critiques parues sur Efflorescences d'Ismaël Billy

sont recensées sur la page web de l'écrivain. (ICI)

 

 
 


plume-ecrire-blog.jpg

Recherche

En ce moment, je lis / j'écoute ...

Duras le marin de g Jung_ame_vie_poche.jpg Lettre-a-Helga_2812.jpeg Camus_Lamortheureuse.jpg

Archives

Mon rendez-vous philo

chouette-300x211 

Pour en savoir plus sur le rendez-vous hebdomadaire et la lecture thématique mensuelle, c'est ICI.
La communauté "Les Lundis philo"est créée, n'hésitez pas à vous y inscrire !

 

10e rendez-vous thématique :

Lundi 12 août 2013 (date décalée)

Thème : le temps

Anis ?

Coccinelle

Denis

Lee Rony

Sophie ?

Heide

 

9e rendez-vous thématique :

Lundi 1er juillet 2013

Thème : le philosophe Albert Camus 

Coccinelle (alias Catherine) : Albert Camus

Denis : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Lee Rony : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Heide : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

 

8e rendez-vous thématique :

Lundi 3 juin 2013

Thème : Au bout du monde 

Deux approches : le voyage

et/ou

Philosophes/Philosophie du bout du monde (Asie, Moyen-Orient, Amérique latine, Australie...)

Anis : Les femmes, la philosophie et le voyage

Catherine : Au bout du monde avec l'idée de Dieu dans la philosophie religieuse de la Chine (Léon de Rosny)

Denis : Montesquieu, Voyages, Arléa

Lee Rony : Au bout du monde

Heide : Montaigne et le voyage

 

7e rendez-vous thématique :

Lundi 6 mai 2013

Thème : Littérature et philosophie

(Lecture commune récréative : Martin et Hannah de Catherine Clément)

Catherine lance deux débats passionnants pour dépasser le clivage entre littérature et philosophie.

Denis sur  Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder. A consulter aussi Hannah Arendt et Martin Heidegger de Elzbieta Ettinger (essai) : ici.

Lee Rony

Sophie sur Voltaire

Heide sur Martin et Hannah de Catherine Clément

 

6e rendez-vous thématique :

Lundi 1er avril 2013

Thème : La philosophie et le rire 

Catherine : Qui a écrit "Le rire est le propre de l'homme ?"

Denis  : autour d'une citation sur le rire philosophique. Candide de Voltaire (en attendant Bergson)

              Le Rire de Bergson

Lee Rony : Historique de la notion, façon Lee Rony.

Heide : Bergson, Le Rire, Essai sur la signification du comique

 

5e rendez-vous thématique :

Lundi 4 mars 2013

Thème : Femmes philosophes

Catherine : Cléobouline, l'une des premières femmes philosophes (Grèce antique)

Denis : Simone Weil, femme philosophe (1ère partie : sa vie et son oeuvre)

2e partie : La Pesanteur et la grâce (ICI)

Lee Rony signe un poème satirique "Femmes philosophes"

Heide : Hannah Arendt et la crise de la culture (1ère partie : présentation)

 

4e rendez-vous thématique :

Lundi 4 février 2013

Thème : Freud et la psychanalyse

Catherine : points communs et différences entre psychanalyse et philosophie

Denis : Le Malaise dans la culture de Sigmund Freud

Lee Rony  bientôt sur le divan avec cette lettre de son médecin traitant... Excellent ! 

Heide  : le fonctionnement de l'appareil psychique et L'Avenir d'une illusion


  3e rendez-vous thématique :

Lundi 7 janvier 2013

Thème : l'art, la beauté dans l'art

Catherine sur une citation de Platon

Denis sur Kandinsky, Du spirituel dans l'art et dans la peinture en particulier

Lee Rony sur la question du point de vue, les rapports entre la distorsion des perceptions et la beauté artistique.

Heide sur un texte de Soseki Natsume, extrait d'Oreiller d'herbes, 1906


2e rendez-vous thématique :

Lundi 3 décembre 2012

Thème : la sagesse

Catherine : Oh non George ! Un album de Chris Haughton

Denis : ABC d'une sagesse par Svami Prajnanpad

Lee Rony : "Poésie lexicale"

Heide : Mathieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur

 

1er rendez-vous thématique :

Lundi 5 novembre 2012

Thème : le bonheur

Catherine : Le bonheur

Denis : Bruno Fabre, La Pyramide du bonheur

Lee Rony : Le bonheur

Heide : Le bonheur selon Marc-Aurèle

 

Challenge Marguerite Duras

LIRE L'OEUVRE DE MARGUERITE DURAS

mdjeuneInformations, inscriptions et dépôt de vos liens en cliquant ICI.


Je vous propose deux logos à insérer dans vos articles :

 

duras sourire

 

duras imec 1N'hésitez pas à nous rejoindre pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de Marguerite Duras. Pensez à demander votre inscription à la communauté, si vous le souhaitez. Cela permet de recenser facilement l'ensemble des articles publiés.

 

Bibliographie et filmographie avec les liens vers les articles publiés : CLIC (en construction)

 

Deux sites incontournables : l'Association Marguerite Duras, qui organise notamment les Rencontres Duras au printemps et Duras mon amour (site géré par des étudiants italiens)

J'y participe

icone_redacteur2.gif

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1_WOTCKMJU.jpg

 

 

Challenge-Christian-Bobin

 

Challenge-Genevieve-Brisac-2013

 

 

challenge-daniel-pennac

 

 

voisins-voisines-2013

  

Defi-PR1

 

Classique-final-3.jpg

 

Ecoutonsunlivre

 

logochallenge2

 

logo-challenge-c3a0-tous-prix

 

logo-c3a9crivains-japonais 1

 

Arsene

 

camille-pissarro-the-louvre-and-the-seine-from-the-pont

 

challenge1_CarnetsderouteFBusnel.jpg

 

jelisalbums.jpg

 

ContesChallenge.jpg