Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 16:21

chouette-300x211

 

Ce mois-ci, je vais jouer les prolongations sur le thème passionnant des femmes philosophes. D’abord parce qu’il mérite d’être exploré, mais aussi parce que je n’ai malheureusement pas eu le temps de lire l’essai que j’avais prévu de vous présenter aujourd’hui : je viens seulement d’entamer la lecture de La Crise de la culture d’Hannah Arendt et je chroniquerai donc cet essai lundi prochain, le 11 mars.

De plus, comme j’avais très envie de lire Le Deuxième sexe de Simone de Beauvoir, je consacrerai un troisième lundi philo (sans doute à la fin du mois) au tome 1 de cet essai existentialiste et féministe, paru en 1949.

Un programme de lectures philosophiques qui devrait me permettre d’attendre agréablement les premiers jours du printemps !


Pour être au rendez-vous aujourd’hui et en guise de préambule à l’article qui suivra la semaine prochaine, je me suis documentée sur la vie d’Hannah Arendt et sur la notion de crise de la culture.


Hannah-Arendt.jpgHannah Arendt (1906-1975) est une philosophe allemande, puis américaine, disciple de Heidegger et de Jaspers notamment. Ses origines juives l’obligent à fuir l’Allemagne nazie : réfugiée d’abord à Paris, de 1933 à 1941, elle rejoint ensuite les Etats-Unis dans des conditions extrêmement précaires. Elle y poursuit sa carrière universitaire, rédigeant ses articles et ses ouvrages en anglais. Ses recherches portent principalement sur la société contemporaine et les phénomènes totalitaires.

 

Ses essais les plus importants sont les suivants :

Les Origines du totalitarisme, 1951

Le Système totalitaire, 1951

Condition de l’homme moderne, 1958

Eichmann à Jérusalem, 1963

Essai sur la révolution, 1963

La Crise de la culture, 1968

Du mensonge à la violence, 1972

 

Dans son manuel Les Chemins de la pensée, publié en 1999, Jacqueline Russ, philosophe contemporaine de renom, décédée en 1999, souligne l’influence considérable de cette femme philosophe, pourtant reconnue tardivement en France :

«  Reconnue très tard en France, en raison de l’influence considérable qu’exerçait alors le marxisme, H. Arendt est une figure marquante de la pensée politique des Etats-Unis. Elle a démontré les mécanismes implacables du totalitarisme et a su comprendre en profondeur la dimension de l’homme moderne. »(page 507)

 

Pour la petite histoire, Hannah Arendt fut l’élève et l’amante de Martin Heidegger. Or, Catherine Clément, une autre femme philosophe en a fait le sujet d’un roman qui se trouve dans ma PAL depuis quelques temps et qui me tente vraiment beaucoup : Martin et Hannah débute en Allemagne, en 1975.


« Deux femmes au soir de leur vie se retrouvent au chevet d’un vieil homme, après avoir lutté cinquante ans pour occuper la première place dans son cœur. Tandis que dans la pièce voisine somnole, hanté pas ses cauchemars, le plus grand esprit de son siècle, les deux ennemies font une trêve : duel de deux mémoires à fleuret moucheté, temps suspendu des réminiscences et des rêves perdus. »


Autant aller au bout de ma petite digression ! La quatrième de couverture (éditions Calmann-Lévy) se poursuit ainsi :

 

« Martin et Hannah : il était professeur, elle était son élève ; près de vingt ans les séparent, le philosophe génial consumé par son « escapade » nazie et l’intellectuelle juive brûlée par sa lucidité. Mais pendant cinquante ans, leur passion les tient. […] Martin, Hannah, Elfride [il s’agit de l’épouse de Martin] : dans cette vaste partition, chacun a son thème, et chacun détient un peu de la mémoire de l’autre. Mais cette fugue à trois voix est d’abord frappée du sceau de la plus grande tragédie du siècle : parce que Martin est Heidegger, et Hannah, Arendt. »

martin-et-hannah-catherine-clement-9782253147985.gifSeriez-vous partant(e)s pour une lecture commune du roman Martin et Hannah en avril ou en mai ?


Je reviens à la philosophie et je terminerai cet article par quelques remarques sur la notion de crise de la culture.

En médecine, une « crise » correspond au moment paroxystique d’une maladie. Ce n’est pas le point culminant signalant sa fin, mais plutôt un instant critique qui en modifiera le cours. La crise est donc à l’origine d’une discontinuité dans un processus. Elle introduit une rupture tout en conservant le sens profond de ce qu’elle vient bousculer : quand on parle de « crise d’adolescence », on évoque un temps de révolte et de rupture contre l’ordre établi qu’incarnent les parents et les adultes en général. C’est une étape dans la construction de tout individu.

Cependant, quand on parle de « crise de la culture », cela va beaucoup plus loin que la seule remise en cause d’une tradition. Pourquoi ? La notion de crise est inhérente à la culture – les mouvements naissent par opposition à ceux qui ont précédé. Il s’agit donc surtout, dans ce cas, d’une impossibilité à définir la culture et à la transmettre.


Nous verrons comment Hannah Arendt répond à la question épineuse de l’évolution politique et sociale de la culture à l’heure où elle est devenue synonyme de loisir. Est-ce la culture de masse qui se trouve à l’origine de cette crise ? Comment ne pas soumettre l’art à la logique de la société de consommation ?


Je vous en dirai un peu plus lundi prochain (si je parviens à tout comprendre car la lecture promet d’être passionnante, mais ardue…)


J’attends avec impatience de lire vos billets.


Edit du soir - Vos liens :

Catherine nous présente Cléobouline, poétesse grecque, l'une des premières femmes philosophes.

Lee Rony a écrit un poème satirique sur le thème, poème dont les idées auraient pu inspirer Simone de Beauvoir en son temps... Quel talent !

Denis évoque la vie et l'oeuvre de Simone Weil, en attendant son article de lundi prochain sur La Pesanteur et la grâce.

En attendant, on peut déjà penser à la prochaine thématique, pour le lundi 1er avril 2013, lundi de Pâques et poisson d’avril en plus – ce qui devrait donner quelque idée amusante à Lee Rony… Une proposition ?

 

Prochain thème : LA PHILOSOPHIE ET LE RIRE

Si tout le monde est d'accord !


Belle lecture et bon voyage philosophiques !


Heide

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Heide - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

DENIS 12/03/2013 17:19


j'ai donc fait un nouvel article hier comme prévu sur le livre de Simone Weil


 


http://bonheurdelire.over-blog.com/article-la-pesanteur-et-la-grace-de-simone-weil-plon-lundis-philo-n-11-116098679.html

Heide 12/03/2013 21:37



Oui, je l'ai lu et commenté et je vais rajouter ton lien. Pour moi, ce sera un peu plus tard comme je l'ai noté sur le post-it : mes neurones sont très sollicitées avec Hannah Arendt ! 




DENIS 06/03/2013 18:29


pour moi la farce dans Candide c'est cet optimisme "béat" et cette formule magique de Leibniz tournée en dérision mais bon pour le rire en philo, il faut lire Bergson, je pense, un monsieur très
sérieux pour un thème comme celui-ci. C'est l'occasion de voir le paradoxe...

Heide 11/03/2013 23:21



Je l'avais compris en ce sens bien sûr et il y a de nombreux procédés ironiques dans Candide. Ce que tu dis est intéressant. 


Et c'est aussi Le Rire de Bergson qui m'est venu à l'esprit et que je lirai sans aucun doute.



Catherine 05/03/2013 00:35


Bel article pour toi aussi, Heide ; Hannah Arendt n'est pas une philosophe facile à lire (je n'en ai lu que des extraits dans des articles sur elle et il fallait déjà s'accrocher).


Un moment, on suit Hannah Arendt dans Allée 7, rangée 38, de Sophie Schulze, ce roman pourrait t'intéresser.


Le prochain thème me convient, il faut saisir l'occasion.


Bonne semaine

Heide 11/03/2013 23:13



Oh oui, je m'accroche, mais c'est ardu !


J'ai noté ce titre qui m'intéresse effectivement. Merci beaucoup !


Rendez-vous autour du rire le 1er avril !



laure 04/03/2013 21:43


Oui et j'avoue que j'avais vu un peu grand, je me suis emballée et je n'vais plus tro pde place pour des lectures spontanées, ce qui est dommage. Merci Heide :D

Heide 04/03/2013 22:06



Moi aussi tu sais, j'ai vu sans doute un peu trop grand, mais écoute, on fait ce que l'on peut et l'essentiel est tout de même de se faire plaisir et d'échanger.



Lee Rony 04/03/2013 21:35


Pour le premier avril je promets de me découvrir de plus d'un fil...

Heide 04/03/2013 22:04



Oh là là, que nous réserves-tu ?



Présentation

  • : Le blog de Heide
  • Le blog de Heide
  • : Un tour d'horizon de mes lectures, contemporaines ou classiques. De la poésie, juste pour le plaisir des mots ... De la littérature de jeunesse, au fur et à mesure de mes découvertes. Un peu de cinéma et de la BD de temps à autre ... Bienvenue ... à fleur de mots!
  • Contact

livre-volant.jpg

 

 

A lire absolument ! Efflorescences IsmaëlBilly

  Toutes les critiques parues sur Efflorescences d'Ismaël Billy

sont recensées sur la page web de l'écrivain. (ICI)

 

 
 


plume-ecrire-blog.jpg

Recherche

En ce moment, je lis / j'écoute ...

Duras le marin de g Jung_ame_vie_poche.jpg Lettre-a-Helga_2812.jpeg Camus_Lamortheureuse.jpg

Archives

Mon rendez-vous philo

chouette-300x211 

Pour en savoir plus sur le rendez-vous hebdomadaire et la lecture thématique mensuelle, c'est ICI.
La communauté "Les Lundis philo"est créée, n'hésitez pas à vous y inscrire !

 

10e rendez-vous thématique :

Lundi 12 août 2013 (date décalée)

Thème : le temps

Anis ?

Coccinelle

Denis

Lee Rony

Sophie ?

Heide

 

9e rendez-vous thématique :

Lundi 1er juillet 2013

Thème : le philosophe Albert Camus 

Coccinelle (alias Catherine) : Albert Camus

Denis : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Lee Rony : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Heide : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

 

8e rendez-vous thématique :

Lundi 3 juin 2013

Thème : Au bout du monde 

Deux approches : le voyage

et/ou

Philosophes/Philosophie du bout du monde (Asie, Moyen-Orient, Amérique latine, Australie...)

Anis : Les femmes, la philosophie et le voyage

Catherine : Au bout du monde avec l'idée de Dieu dans la philosophie religieuse de la Chine (Léon de Rosny)

Denis : Montesquieu, Voyages, Arléa

Lee Rony : Au bout du monde

Heide : Montaigne et le voyage

 

7e rendez-vous thématique :

Lundi 6 mai 2013

Thème : Littérature et philosophie

(Lecture commune récréative : Martin et Hannah de Catherine Clément)

Catherine lance deux débats passionnants pour dépasser le clivage entre littérature et philosophie.

Denis sur  Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder. A consulter aussi Hannah Arendt et Martin Heidegger de Elzbieta Ettinger (essai) : ici.

Lee Rony

Sophie sur Voltaire

Heide sur Martin et Hannah de Catherine Clément

 

6e rendez-vous thématique :

Lundi 1er avril 2013

Thème : La philosophie et le rire 

Catherine : Qui a écrit "Le rire est le propre de l'homme ?"

Denis  : autour d'une citation sur le rire philosophique. Candide de Voltaire (en attendant Bergson)

              Le Rire de Bergson

Lee Rony : Historique de la notion, façon Lee Rony.

Heide : Bergson, Le Rire, Essai sur la signification du comique

 

5e rendez-vous thématique :

Lundi 4 mars 2013

Thème : Femmes philosophes

Catherine : Cléobouline, l'une des premières femmes philosophes (Grèce antique)

Denis : Simone Weil, femme philosophe (1ère partie : sa vie et son oeuvre)

2e partie : La Pesanteur et la grâce (ICI)

Lee Rony signe un poème satirique "Femmes philosophes"

Heide : Hannah Arendt et la crise de la culture (1ère partie : présentation)

 

4e rendez-vous thématique :

Lundi 4 février 2013

Thème : Freud et la psychanalyse

Catherine : points communs et différences entre psychanalyse et philosophie

Denis : Le Malaise dans la culture de Sigmund Freud

Lee Rony  bientôt sur le divan avec cette lettre de son médecin traitant... Excellent ! 

Heide  : le fonctionnement de l'appareil psychique et L'Avenir d'une illusion


  3e rendez-vous thématique :

Lundi 7 janvier 2013

Thème : l'art, la beauté dans l'art

Catherine sur une citation de Platon

Denis sur Kandinsky, Du spirituel dans l'art et dans la peinture en particulier

Lee Rony sur la question du point de vue, les rapports entre la distorsion des perceptions et la beauté artistique.

Heide sur un texte de Soseki Natsume, extrait d'Oreiller d'herbes, 1906


2e rendez-vous thématique :

Lundi 3 décembre 2012

Thème : la sagesse

Catherine : Oh non George ! Un album de Chris Haughton

Denis : ABC d'une sagesse par Svami Prajnanpad

Lee Rony : "Poésie lexicale"

Heide : Mathieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur

 

1er rendez-vous thématique :

Lundi 5 novembre 2012

Thème : le bonheur

Catherine : Le bonheur

Denis : Bruno Fabre, La Pyramide du bonheur

Lee Rony : Le bonheur

Heide : Le bonheur selon Marc-Aurèle

 

Challenge Marguerite Duras

LIRE L'OEUVRE DE MARGUERITE DURAS

mdjeuneInformations, inscriptions et dépôt de vos liens en cliquant ICI.


Je vous propose deux logos à insérer dans vos articles :

 

duras sourire

 

duras imec 1N'hésitez pas à nous rejoindre pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de Marguerite Duras. Pensez à demander votre inscription à la communauté, si vous le souhaitez. Cela permet de recenser facilement l'ensemble des articles publiés.

 

Bibliographie et filmographie avec les liens vers les articles publiés : CLIC (en construction)

 

Deux sites incontournables : l'Association Marguerite Duras, qui organise notamment les Rencontres Duras au printemps et Duras mon amour (site géré par des étudiants italiens)

J'y participe

icone_redacteur2.gif

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1_WOTCKMJU.jpg

 

 

Challenge-Christian-Bobin

 

Challenge-Genevieve-Brisac-2013

 

 

challenge-daniel-pennac

 

 

voisins-voisines-2013

  

Defi-PR1

 

Classique-final-3.jpg

 

Ecoutonsunlivre

 

logochallenge2

 

logo-challenge-c3a0-tous-prix

 

logo-c3a9crivains-japonais 1

 

Arsene

 

camille-pissarro-the-louvre-and-the-seine-from-the-pont

 

challenge1_CarnetsderouteFBusnel.jpg

 

jelisalbums.jpg

 

ContesChallenge.jpg