Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 00:01

Jankele-Berlowi-Quelque-Part-Dans-L-inacheve-Livre-94084983.jpg

Vladimir Jankélévitch,

Béatrice Berlowitz,

Quelque part dans l'inachevé,

NRF, Gallimard, 1978 (Entretiens, 265 pages)

 

Ce rendez-vous thématique des Lundis philo ne sera pas le dernier de ce mois de septembre ! Voici une première présentation de l’œuvre du philosophe Vladimir Jankélévitch, que je vais lire pendant quelques jours encore tant il me passionne. D’autres articles viendront donc compléter celui-ci chaque lundi.

 

Quelque part dans l’inachevé  qui fait l’objet de notre lecture commune est un long entretien mené par Béatrice Berlowitz dans lequel Jankélévitch présente les grandes caractéristiques de son œuvre, mais aussi ce qui le révolte – l’antisémitisme de gauche, par exemple. J’ai lu la moitié de l’ouvrage et c’est vraiment une lecture passionnante ! Jankélévitch analyse la précarité de l’existence sans négativisme et sa pensée me touche profondément tant elle est lumineuse. Sa sincérité et la simplicité avec laquelle il développe ses idées, évidemment d’une grande érudition, ont fait de lui un professeur très admiré, soucieux d’être compris par les « profanes, employés, étudiants désintéressés, […] les vrais défenseurs de la philosophie. » (104)

jankelevitch_dates.jpg

 

Vladimir Jankélévitch est né en 1903 à Bourges, de parents russes.  Il est mort en 1985. Formé à l’Ecole Normale supérieure, il devient professeur de philosophie morale à la Sorbonne après la Seconde guerre mondiale durant laquelle il s’est engagé dans la Résistance.

Jankélévitch est un « philosophe-poète » fascinant. Il développe ses idées en s’appuyant sur des images, mais aussi sur ce que provoque en chacun de nous la musique, qui touche à l’universalité. « Seules la musique et la poésie peuvent se permettre  de ne pas enseigner… » Car l’émotion, les sensations que nous ressentons parlent alors mieux que les mots dont la puissance est toute relative. Au début de ces entretiens, il est longuement question du temps et de la temporalité, de la difficulté de le cerner sans en faire un espace « localisable » alors qu’il est aussi fugace que le « Vent dans la plaine, dont la chanson immémoriale n’a jamais commencé, dont la chanson perpétuelle jamais ne finira. » (99)

Jankélévitch écrit aussi que « tout esprit libre est un peu poète : car le poète lui aussi lutte contre les stéréotypes et les images mortes du langage pour en raviver la splendeur. » (109) Dans le chapitre « La philosophie étranglée », il rappelle que « la nécessité de lutter pour la philosophie est presque aussi vitale que le combat de naguère pour la liberté. » Philosopher nous conduit à ne pas être dupe de tout ce que nous tenons pour vérité incontestable : par exemple, « nous sommes à la remorque du langage alors que nous croyons le conduire », car à notre insu, tous nos discours sont dictés par notre inconscient. J'ai lu quelque part qu'il était "attentif aux mille nuances de la vie psychique." C'est exactement cela !

Et puis, Jankélévitch a une façon bien particulière de présenter les concepts-clés de sa pensée : le je-ne-sais-quoi et le presque-rien ; la conscience-de-mourir ; le  tout-ou-rien  de l’existence...

Le je-ne-sais-quoi peut être appliqué à la moralité, dont l’essence si fragile intéresse beaucoup le philosophe : la fugace intention morale risque à tout moment de sombrer dans la déchéance qu’elle combat. Jankélévitch analyse comme cela toutes les contradictions inhérentes à la vie humaine : par exemple, la conscience que nous avons des choses fait  toute notre grandeur, mais peut aussi nous rendre superficiels : dès que nous nous regardons en train d’agir, nous perdons notre authenticité et notre innocence - Qu’est-ce d’ailleurs que l’innocence et à quelle condition se déploie-t-elle ?

Seul l’amour est inestimable car il donne une valeur à tout ce qui est. Le presque-rien n’est pas dénué de valeur, puisqu’on le retrouve dans la musique, qui est « plénitude exaltante de l’être », donc essentielle, mais en même temps elle est une image de ce qu’il y a d’irrévocable et d’éphémère dans la vie humaine...

 

J’ai également beaucoup aimé le passage où il oppose mémoire et réminiscence. La réminiscence a « [une] sonorité poétique et nostalgique » pour Jankélévitch. Au contraire, la mémoire est absence de légèreté. Elle est décrite comme « un coffre-fort » ou l’on enferme les souvenirs comme des biens capitalisables. « La mémoire ainsi entendue est le lieu des pensées lourdes, alors que la réminiscence est une apparition fugitive dans le ciel du présent. » Et cette apparition est comme une « brèche » dans l’espace-temps, une brèche précieuse, qui nous saisit en plein vol et nous laisse sans voix, bouleversés. Qui n’a jamais été comme happé de l’intérieur, saisi jusqu’aux larmes par un parfum, une mélodie ? « Une simple bouffée, une effluve olfactive suffisent à ranimer, et parfois de manière presque hallucinatoire, tel ou tel âge de notre vie dans sa vérité vécue. Une mélancolie pénétrante poétise alors notre présent. […] C’est le vague à l’âme ! » Mais ce vague à l'âme est précieux. La fameuse madeleine de Proust…   

 

Quelques œuvres de Jankélévitch (liste non exhaustive) :

La Mauvaise Conscience, 1933

L’Ironie ou la bonne Conscience, 1936

Traité de vertus, 1949

Debussy et le mystère de l’instant, 1950

Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957

Le Pur et l’impur, 1960

La Mort, 1966

L’Imprescriptible, 1970

 

Si pour cause de rentrée scolaire je n’avais pas le temps lundi soir d’indiquer les liens vers vos articles et de venir vous lire, je le ferai mardi soir sans faute. Quant à mon article d'août sur le temps, je le publie dès que j'ai une heure pour le mettre en page sur le blog. Plus le temps ce soir (cette nuit), décidément ! Mais on n'est plus à un jour près !


Les billets d’Alexandra, Coccinelle, Denis, Lee Rony (d’autres ?)

 

Belles lectures et bons voyages philosophiques !

 

chouette-300x211

Partager cet article

Repost 0
Published by Heide - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

DENIS 09/09/2013 21:03


avons-nous un thème pour octobre?

Heide 09/09/2013 22:24



Oui bien sûr ! (Mais je ne m'en souviens plus, je vais rechercher l'article et j'indiquerai le thème dans la colonne de droite).



DENIS 09/09/2013 21:02


comme prévu, j'ai refait un petit article aujourd'hui


http://bonheurdelire.over-blog.com/article-quelque-part-dans-l-inacheve-suite-2-les-lundis-philo-n-20-119946404.html

Heide 09/09/2013 22:22



Oui, j'ai vu ton article en cherchant ta contribution sur Bachelard pour indiquer le lien. Je te lirai demain et en même temps, je finirai les mises à jour.


Pour moi, ce sera lundi prochain (suite et fin de Quelque part dans l'inachevé, mais pas la fin de l'exploration de l'oeuvre de Jankélévitch !)



DENIS 02/09/2013 22:23


excellent article et comme toi je lis sur plusieurs semaines donc il y aura une suite à mon article


http://bonheurdelire.over-blog.com/article-quelque-part-dans-l-inacheve-de-v-jankelevitch-lundis-philo-n-19-119840227.html

Heide 09/09/2013 22:17



Merci Denis ! J'ai vu que tu avais publié la suite. Pour moi, ce sera la semaine prochaine. Ce soir, mise à jour sur le temps !



Coccinelle 02/09/2013 00:52


Bonjour Heide,


Super article, qui me donne envie de mieux découvrir cet auteur. Voici le lien vers mon article qui vient de paraître : http://laculturesepartage.over-blog.com/les-lundis-philo-11-jankelevitch-et-la-musique.


Et les prochains rendez-vous ?


Bonne rentrée et bonne semaine.

Heide 09/09/2013 22:16



Merci Coccinelle ! Je serais ravie que tu lises Jankélévitch et que tu aimes sa pensée autant que moi. Ce soir, je mets à jour les liens vers vos articles. Prochain rendez-vous ? (Je ne sais
plus, je vais regarder). Bonne soirée et bonne semaine.



Présentation

  • : Le blog de Heide
  • Le blog de Heide
  • : Un tour d'horizon de mes lectures, contemporaines ou classiques. De la poésie, juste pour le plaisir des mots ... De la littérature de jeunesse, au fur et à mesure de mes découvertes. Un peu de cinéma et de la BD de temps à autre ... Bienvenue ... à fleur de mots!
  • Contact

livre-volant.jpg

 

 

A lire absolument ! Efflorescences IsmaëlBilly

  Toutes les critiques parues sur Efflorescences d'Ismaël Billy

sont recensées sur la page web de l'écrivain. (ICI)

 

 
 


plume-ecrire-blog.jpg

Recherche

En ce moment, je lis / j'écoute ...

Duras le marin de g Jung_ame_vie_poche.jpg Lettre-a-Helga_2812.jpeg Camus_Lamortheureuse.jpg

Archives

Mon rendez-vous philo

chouette-300x211 

Pour en savoir plus sur le rendez-vous hebdomadaire et la lecture thématique mensuelle, c'est ICI.
La communauté "Les Lundis philo"est créée, n'hésitez pas à vous y inscrire !

 

10e rendez-vous thématique :

Lundi 12 août 2013 (date décalée)

Thème : le temps

Anis ?

Coccinelle

Denis

Lee Rony

Sophie ?

Heide

 

9e rendez-vous thématique :

Lundi 1er juillet 2013

Thème : le philosophe Albert Camus 

Coccinelle (alias Catherine) : Albert Camus

Denis : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Lee Rony : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Heide : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

 

8e rendez-vous thématique :

Lundi 3 juin 2013

Thème : Au bout du monde 

Deux approches : le voyage

et/ou

Philosophes/Philosophie du bout du monde (Asie, Moyen-Orient, Amérique latine, Australie...)

Anis : Les femmes, la philosophie et le voyage

Catherine : Au bout du monde avec l'idée de Dieu dans la philosophie religieuse de la Chine (Léon de Rosny)

Denis : Montesquieu, Voyages, Arléa

Lee Rony : Au bout du monde

Heide : Montaigne et le voyage

 

7e rendez-vous thématique :

Lundi 6 mai 2013

Thème : Littérature et philosophie

(Lecture commune récréative : Martin et Hannah de Catherine Clément)

Catherine lance deux débats passionnants pour dépasser le clivage entre littérature et philosophie.

Denis sur  Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder. A consulter aussi Hannah Arendt et Martin Heidegger de Elzbieta Ettinger (essai) : ici.

Lee Rony

Sophie sur Voltaire

Heide sur Martin et Hannah de Catherine Clément

 

6e rendez-vous thématique :

Lundi 1er avril 2013

Thème : La philosophie et le rire 

Catherine : Qui a écrit "Le rire est le propre de l'homme ?"

Denis  : autour d'une citation sur le rire philosophique. Candide de Voltaire (en attendant Bergson)

              Le Rire de Bergson

Lee Rony : Historique de la notion, façon Lee Rony.

Heide : Bergson, Le Rire, Essai sur la signification du comique

 

5e rendez-vous thématique :

Lundi 4 mars 2013

Thème : Femmes philosophes

Catherine : Cléobouline, l'une des premières femmes philosophes (Grèce antique)

Denis : Simone Weil, femme philosophe (1ère partie : sa vie et son oeuvre)

2e partie : La Pesanteur et la grâce (ICI)

Lee Rony signe un poème satirique "Femmes philosophes"

Heide : Hannah Arendt et la crise de la culture (1ère partie : présentation)

 

4e rendez-vous thématique :

Lundi 4 février 2013

Thème : Freud et la psychanalyse

Catherine : points communs et différences entre psychanalyse et philosophie

Denis : Le Malaise dans la culture de Sigmund Freud

Lee Rony  bientôt sur le divan avec cette lettre de son médecin traitant... Excellent ! 

Heide  : le fonctionnement de l'appareil psychique et L'Avenir d'une illusion


  3e rendez-vous thématique :

Lundi 7 janvier 2013

Thème : l'art, la beauté dans l'art

Catherine sur une citation de Platon

Denis sur Kandinsky, Du spirituel dans l'art et dans la peinture en particulier

Lee Rony sur la question du point de vue, les rapports entre la distorsion des perceptions et la beauté artistique.

Heide sur un texte de Soseki Natsume, extrait d'Oreiller d'herbes, 1906


2e rendez-vous thématique :

Lundi 3 décembre 2012

Thème : la sagesse

Catherine : Oh non George ! Un album de Chris Haughton

Denis : ABC d'une sagesse par Svami Prajnanpad

Lee Rony : "Poésie lexicale"

Heide : Mathieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur

 

1er rendez-vous thématique :

Lundi 5 novembre 2012

Thème : le bonheur

Catherine : Le bonheur

Denis : Bruno Fabre, La Pyramide du bonheur

Lee Rony : Le bonheur

Heide : Le bonheur selon Marc-Aurèle

 

Challenge Marguerite Duras

LIRE L'OEUVRE DE MARGUERITE DURAS

mdjeuneInformations, inscriptions et dépôt de vos liens en cliquant ICI.


Je vous propose deux logos à insérer dans vos articles :

 

duras sourire

 

duras imec 1N'hésitez pas à nous rejoindre pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de Marguerite Duras. Pensez à demander votre inscription à la communauté, si vous le souhaitez. Cela permet de recenser facilement l'ensemble des articles publiés.

 

Bibliographie et filmographie avec les liens vers les articles publiés : CLIC (en construction)

 

Deux sites incontournables : l'Association Marguerite Duras, qui organise notamment les Rencontres Duras au printemps et Duras mon amour (site géré par des étudiants italiens)

J'y participe

icone_redacteur2.gif

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1_WOTCKMJU.jpg

 

 

Challenge-Christian-Bobin

 

Challenge-Genevieve-Brisac-2013

 

 

challenge-daniel-pennac

 

 

voisins-voisines-2013

  

Defi-PR1

 

Classique-final-3.jpg

 

Ecoutonsunlivre

 

logochallenge2

 

logo-challenge-c3a0-tous-prix

 

logo-c3a9crivains-japonais 1

 

Arsene

 

camille-pissarro-the-louvre-and-the-seine-from-the-pont

 

challenge1_CarnetsderouteFBusnel.jpg

 

jelisalbums.jpg

 

ContesChallenge.jpg