Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 16:56

Lafon_Lespays.jpgMarie-Hélène Lafon, Les Pays, Buchet-Chastel, 2012

Roman (203 pages)


marie-helene-lafon-dr

 

Marie-Hélène Lafon est née à Aurillac en 1962. Agrégée de Lettres classiques, elle enseigne dans un collège de zone d’éducation prioritaire. Elle a reçu le Prix Renaudot lycéen pour son premier roman Le Soir du chien, publié en 1996. (Source : Babelio)

Les Pays, son neuvième roman, a reçu deux prix : le Prix du style 2012 et le Globe de cristal 2013 du meilleur roman, décernés par des journalistes de rubriques culturelles.

L’histoire est celle de Claire, fille de paysans du Cantal, qui monte à Paris pour poursuivre des études supérieures à la Sorbonne.

« Elle n’oublie rien du monde premier et apprend la ville où elle fera sa vie.

Les Pays raconte ces années de passage. » (Quatrième de couverture)


Le roman est précédé d’une citation d’Eugène Delacroix, extraite de son Journal :

« Nous ne possédons réellement rien ; tout nous traverse. »


Et effectivement, dès le début du roman, la narratrice nous donne une idée de la configuration des lieux et de l’isolement relatif dans lequel elle a grandi : à la ferme familiale, « on n’y passe pas, on ne traverse pas, on y va par un chemin tortueux et pentu, carapaçonné de glace entre novembre et février… » (13-14) Alors, on imagine bien le grand écart qu’elle a dû accomplir pour s’adapter à la vie parisienne. Opposition de deux mondes, du pays natal à la ville d’adoption, deux univers a priori non reliés entre eux comme  « […] ces noms prononcés, noms de personnes et noms de lieux qui, pour elle, depuis plus d’un an, n’avaient de place, leur place, que là-bas, de l’autre côté du monde, où elle avait commencé d’être et n’était plus, ne serait plus. » (80) Alain, le magasinier de la bibliothèque universitaire, né lui aussi dans le Cantal, lui permet pourtant « un travail muet d’ajustement, de raccord », émouvant pour  la jeune provinciale.

Claire n’a pas la nostalgie « des temps révolus » où elle vivait au pays. Mais elle a en elle « une grammaire intime très indéchiffrable » (86). Hérité du passé, ce malaise avec son corps qu’elle camoufle : en effet, elle se souvient des « cuisses et du bronzage dits agricoles », objet de moqueries au collège. Alors l’achat d’un pantalon rouge, moulant, taille 36 est une véritable révolution pour elle. Cet épisode-phare du roman inaugure « ce qu’elle nommerait plus tard la leçon de corps » (75). Allusion faite également à sa première relation charnelle avec Gabriel, un trentenaire « né en Australie de parents américains et universitaires », grand voyageur, qui « ne posait pas de questions et n’en suscitait pas. » Veilleur de nuit, baroudeur, Claire apprécie de ne pas avoir à l’attendre, convaincue qu’il faut « faire sans attendre, faire mais pas attendre » dans la vie. Et elle « [jette] chaque jour ses jeunes forces dans la lutte des études qui [sont] sa guerre », sans éprouver jamais le besoin de se divertir.

Dans la dernière partie du roman, qui en comporte trois, on retrouve Claire, professeure quarantenaire « divorcée et sans enfant », une femme dont le paysage intérieur s’est modifié bien sûr avec les années, ce que nous montre le décalage entre ses habitudes de vie et celles de son père, venu lui rendre visite à Paris.

 

Il faut lire ce roman pour ses qualités littéraires incontestables et la beauté du style. Mais j’ai trouvé que l’écriture, presque trop travaillée, induisait malheureusement une trop grande distance entre le lecteur et les personnages. 202 pages sans un seul passage au discours direct susceptible de nous rendre les personnages plus proches et donc plus attachants ! J’ai eu le sentiment d’un bloc de mots, et j’ai pensé plus d’une fois que je n’en viendrais pas à bout. Enfin ce fut chose faite et rétrospectivement, j’en suis satisfaite comme chacun est fier de la tâche accomplie, particulièrement lorsqu’elle est ardue. Mais je n’ai pas éprouvé un grand plaisir de lecture. Un style brillant ne doit pas devenir hermétique sous peine de ne plus toucher ni émouvoir. Pour moi, c’est l’écueil que n’a pas su éviter M.-H. Lafon. Cependant, les prix reçus sont largement mérités si l’on s’en tient aux aspects purement techniques et formels de la littérature.

 

Roman remarqué et primé de la rentrée littéraire 2012, j’inscris donc ce billet dans le cadre des challenges de Hérisson et Laure.

 

Belle lecture (malgré tout) !

 

Heide

 

logochallenge2 logo-challenge-c3a0-tous-prix

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Brigitte Magnien 16/06/2013 23:22


Marie-Hélène Lafon a su nous faire partager le lien sensuel à la nature de son origine paysanne dans ce roman initiatique qui décrit ses premiers pas dans le monde universitaire qu'elle saura
décoder pour le faire sien à l'âge adulte.


Un écrit qui me rappelle, non par la forme mais par le fond les écrits d'Annie Ernaux qui décrivent sans pathos le fossé entre l'univers fréquenté dans l'enfance et celui entrevu puis côtoyé.

Heide 16/07/2013 00:36



Le rapprochement est intéressant en effet. Merci d'avoir pris le temps d'exposer votre point de vue. J'ai écouté Marie-Hélène Lafon depuis cet article et elle est passionnante. Elle m'a émue
lorsqu'elle a dit de mémoire un passage d'"Un coeur simple" de Flaubert, son livre de chevet. C'était lors de la dernière émission de La Grande Librairie. Je lirai d'autres romans de Marie-Hélène
Lafon. Si vous repassez par là, n'hésitez pas à me conseiller.



Philisine Cave 18/03/2013 20:38


Trop de style tue l'intrigue : je retiens donc ! Bises

Heide 22/03/2013 21:56



Oui exactement, dans le cas présent en tous cas et à mon humble avis... Bises !



Valérie 16/03/2013 15:23


j'avoue que la distance que tu évoques ne me donne pas envie de découvrir cette plume que tout le monde s'accorde à qualifier de belle.

Heide 16/03/2013 22:43



La plume est belle/riche en effet, mais elle ne m'a pas touchée. C'est très subjectif malgré tout. Tiens, il faudrait voir ce que ça donne en livre audio : avec une voix bien choisie, le texte
pourrait bien prendre une autre dimension, plus chaleureuse.



Anis 16/03/2013 00:12


Oui, et j'ai une accréditation cette année (Presse, blog partenaire) donc je vais en profiter.

Heide 16/03/2013 22:40



Tu as bien raison, c'est super pour toi ! Tu nous raconteras ?



Anis 15/03/2013 23:28


J'aime bien moi aussi les récits vivants! Viendras-tu au Salon du livre de Paris?

Heide 15/03/2013 23:49



Malheureusement non Anis. Et toi ? On aurait peut-être pu s'y rencontrer !



Présentation

  • : Le blog de Heide
  • Le blog de Heide
  • : Un tour d'horizon de mes lectures, contemporaines ou classiques. De la poésie, juste pour le plaisir des mots ... De la littérature de jeunesse, au fur et à mesure de mes découvertes. Un peu de cinéma et de la BD de temps à autre ... Bienvenue ... à fleur de mots!
  • Contact

livre-volant.jpg

 

 

A lire absolument ! Efflorescences IsmaëlBilly

  Toutes les critiques parues sur Efflorescences d'Ismaël Billy

sont recensées sur la page web de l'écrivain. (ICI)

 

 
 


plume-ecrire-blog.jpg

Recherche

En ce moment, je lis / j'écoute ...

Duras le marin de g Jung_ame_vie_poche.jpg Lettre-a-Helga_2812.jpeg Camus_Lamortheureuse.jpg

Archives

Mon rendez-vous philo

chouette-300x211 

Pour en savoir plus sur le rendez-vous hebdomadaire et la lecture thématique mensuelle, c'est ICI.
La communauté "Les Lundis philo"est créée, n'hésitez pas à vous y inscrire !

 

10e rendez-vous thématique :

Lundi 12 août 2013 (date décalée)

Thème : le temps

Anis ?

Coccinelle

Denis

Lee Rony

Sophie ?

Heide

 

9e rendez-vous thématique :

Lundi 1er juillet 2013

Thème : le philosophe Albert Camus 

Coccinelle (alias Catherine) : Albert Camus

Denis : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Lee Rony : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Heide : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

 

8e rendez-vous thématique :

Lundi 3 juin 2013

Thème : Au bout du monde 

Deux approches : le voyage

et/ou

Philosophes/Philosophie du bout du monde (Asie, Moyen-Orient, Amérique latine, Australie...)

Anis : Les femmes, la philosophie et le voyage

Catherine : Au bout du monde avec l'idée de Dieu dans la philosophie religieuse de la Chine (Léon de Rosny)

Denis : Montesquieu, Voyages, Arléa

Lee Rony : Au bout du monde

Heide : Montaigne et le voyage

 

7e rendez-vous thématique :

Lundi 6 mai 2013

Thème : Littérature et philosophie

(Lecture commune récréative : Martin et Hannah de Catherine Clément)

Catherine lance deux débats passionnants pour dépasser le clivage entre littérature et philosophie.

Denis sur  Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder. A consulter aussi Hannah Arendt et Martin Heidegger de Elzbieta Ettinger (essai) : ici.

Lee Rony

Sophie sur Voltaire

Heide sur Martin et Hannah de Catherine Clément

 

6e rendez-vous thématique :

Lundi 1er avril 2013

Thème : La philosophie et le rire 

Catherine : Qui a écrit "Le rire est le propre de l'homme ?"

Denis  : autour d'une citation sur le rire philosophique. Candide de Voltaire (en attendant Bergson)

              Le Rire de Bergson

Lee Rony : Historique de la notion, façon Lee Rony.

Heide : Bergson, Le Rire, Essai sur la signification du comique

 

5e rendez-vous thématique :

Lundi 4 mars 2013

Thème : Femmes philosophes

Catherine : Cléobouline, l'une des premières femmes philosophes (Grèce antique)

Denis : Simone Weil, femme philosophe (1ère partie : sa vie et son oeuvre)

2e partie : La Pesanteur et la grâce (ICI)

Lee Rony signe un poème satirique "Femmes philosophes"

Heide : Hannah Arendt et la crise de la culture (1ère partie : présentation)

 

4e rendez-vous thématique :

Lundi 4 février 2013

Thème : Freud et la psychanalyse

Catherine : points communs et différences entre psychanalyse et philosophie

Denis : Le Malaise dans la culture de Sigmund Freud

Lee Rony  bientôt sur le divan avec cette lettre de son médecin traitant... Excellent ! 

Heide  : le fonctionnement de l'appareil psychique et L'Avenir d'une illusion


  3e rendez-vous thématique :

Lundi 7 janvier 2013

Thème : l'art, la beauté dans l'art

Catherine sur une citation de Platon

Denis sur Kandinsky, Du spirituel dans l'art et dans la peinture en particulier

Lee Rony sur la question du point de vue, les rapports entre la distorsion des perceptions et la beauté artistique.

Heide sur un texte de Soseki Natsume, extrait d'Oreiller d'herbes, 1906


2e rendez-vous thématique :

Lundi 3 décembre 2012

Thème : la sagesse

Catherine : Oh non George ! Un album de Chris Haughton

Denis : ABC d'une sagesse par Svami Prajnanpad

Lee Rony : "Poésie lexicale"

Heide : Mathieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur

 

1er rendez-vous thématique :

Lundi 5 novembre 2012

Thème : le bonheur

Catherine : Le bonheur

Denis : Bruno Fabre, La Pyramide du bonheur

Lee Rony : Le bonheur

Heide : Le bonheur selon Marc-Aurèle

 

Challenge Marguerite Duras

LIRE L'OEUVRE DE MARGUERITE DURAS

mdjeuneInformations, inscriptions et dépôt de vos liens en cliquant ICI.


Je vous propose deux logos à insérer dans vos articles :

 

duras sourire

 

duras imec 1N'hésitez pas à nous rejoindre pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de Marguerite Duras. Pensez à demander votre inscription à la communauté, si vous le souhaitez. Cela permet de recenser facilement l'ensemble des articles publiés.

 

Bibliographie et filmographie avec les liens vers les articles publiés : CLIC (en construction)

 

Deux sites incontournables : l'Association Marguerite Duras, qui organise notamment les Rencontres Duras au printemps et Duras mon amour (site géré par des étudiants italiens)

J'y participe

icone_redacteur2.gif

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1_WOTCKMJU.jpg

 

 

Challenge-Christian-Bobin

 

Challenge-Genevieve-Brisac-2013

 

 

challenge-daniel-pennac

 

 

voisins-voisines-2013

  

Defi-PR1

 

Classique-final-3.jpg

 

Ecoutonsunlivre

 

logochallenge2

 

logo-challenge-c3a0-tous-prix

 

logo-c3a9crivains-japonais 1

 

Arsene

 

camille-pissarro-the-louvre-and-the-seine-from-the-pont

 

challenge1_CarnetsderouteFBusnel.jpg

 

jelisalbums.jpg

 

ContesChallenge.jpg