Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 22:25

Jelloun_Ledernierami_CouverturePoints.jpg

Editions du Seuil (9 mars 2005)

Collection : Points

Roman 147 pages

 

jelloun.jpgTahar Ben Jelloun, né à Fès en 1944, est l’écrivain marocain francophone le plus traduit dans le monde. Il a obtenu le Prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée. Il y a quelques années, j’ai lu Le premier amour est toujours le dernier, un recueil de nouvelles qui « raconte le déséquilibre entre l’homme et la femme arabes » dans des histoires « qui ne parlent que d’amour, c’est-à-dire de solitude, de secret et d’incompréhension », « dans un pays où la tradition et la religion aident surtout l’homme à asseoir sa petite puissance […] » (Tahar Ben Jelloun). J’avais beaucoup aimé ces nouvelles et je souhaitais depuis longtemps revenir vers cet auteur contemporain qui vient de publier Le Bonheur conjugal chez Gallimard  (août 2012).


    A l’âge de 15 ans, Ali rencontre Mamed, lycéen comme lui au lycée français de Tanger. On suit la jeunesse des deux garçons, leurs découvertes d’adolescents : ensemble, ils vont connaître leurs premiers émois sexuels, dans une ambiance très libre. Leur amitié est alors fusionnelle. Quelques années plus tard, ils seront emprisonnés ensemble également, à cause de leur engagement politique. Mais avant cela, le début des études supérieures les sépare une première fois : Mamed rejoint Nancy pour ses études de médecine alors qu’Ali se rend au Canada suivre des études de cinéma. Les deux amis s’écrivent et, durant l’été, ils se retrouvent sur la plage de Tanger-ville.

    Eté 66 … A son retour de France, Mamed est arrêté pour « atteinte à la sureté de l’Etat ». Lorsque, de retour du Canada, Ali est incarcéré lui aussi, il retrouve son ami qui a été torturé. A ce moment-là, « les arrestations d’étudiants ayant des activités ou simplement des opinions politiques de gauche se multipliaient » (31). Ali trouve Mamed différent : « Je découvrais à quel point l’endoctrinement idéologique pouvait aveugler un esprit aussi intelligent. » (26) Mais leur amitié est profonde et elle sera scellée à tout jamais par « ses dix-neuf mois d’incarcération déguisée en service militaire. » (35)  au cours desquels les deux amis sont « devenus sérieux. » (35) Par la suite, Mamed, désormais médecin, émigre en Suisse et Ali s’occupe des affaires de son ami au Maroc. Tous deux sont mariés, mais Ali et son épouse ne parviennent pas à avoir d’enfants. Ils adoptent, mais clandestinement car l’adoption pose problème au Maroc.

    Ainsi, la première partie du roman raconte la genèse de leur amitié afin que le lecteur puisse comprendre comment leurs liens sont devenus si puissants et comment, des années plus tard, un événement survenu dans la vie de Mamed fera tout vaciller…

 

   Tahar Ben Jelloun signe une histoire d’amitié aussi intense que troublante. Que serions-nous capable de faire pour notre meilleur ami ? C’est la question que pose ce roman construit en quatre parties, selon trois points de vue différents, celui d’Ali et celui de Mamed, amis inséparables depuis trente ans ; celui de Ramon, un ami commun, qui entretient des relations fraternelles, mais plus superficielles avec chacun d’entre eux. Sans jamais porter de jugement, il sera le témoin de ce qui va se jouer entre Ali et Mamed, suite à la décision pour le moins surprenante de ce dernier.


    La critique de LIRE, reproduite sur la quatrième de couverture, est très élogieuse : « Un roman extraordinaire, pudique et déchirant. Un roman où le sentiment exclut la sentimentalité. »

Quant à moi, j’ai aimé Le dernier ami pour ses qualités littéraires et pour la construction intéressante autour de l’alternance des points de vue. Cependant, j’ai trouvé que celle-ci occasionnait quelques redondances qui cassaient le rythme. Du coup, l’intérêt que j’avais porté à l’intrigue au début du roman avait faibli au moment crucial du dénouement, un moment qui reste fort, indéniablement, grâce au coup de théâtre où tout est révélé. C’est dommage, mais cela reste un bon roman, lu dans le cadre du rendez-vous de Denis, Littérature francophone d’ailleurs.


Belle lecture !


Heide

litterature-francophone-d-ailleurs-1 WOTCKMJU

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lire 08/06/2015 15:46

salut malheureusement il y a quelque fautes dans le résumé par exemple qu'il est émigré en suède et non en suisse...

Anis 20/03/2013 21:29


J'ai beaucoup lu cet auteur, et je ne sais pourquoi je m'en suis lassé.

Heide 22/03/2013 21:59



Je n'ai lu que deux de ses oeuvres, mais je ne ressens pas un appétit de tout lire de lui comme avec Murakami Haruki par exemple. Pour ce dernier, je suis bien partie pour lire, petit-à-petit,
tout ce qu'il a écrit tant j'adore son univers !



DENIS 12/03/2013 17:25


merci pour cette présentation d'un livre qui rentre bien dans le challenge


l'amitié est un bien précieux à préserver quoiqu'il arrive dans une vie


je lirai sans doute ce livre pour ce thème qui m'est cher

Heide 12/03/2013 21:44



Je partage entièrement ce que tu dis sur l'amitié et, avec ce roman, Tahar Ben Jelloun nous parle de la force de ce lien. Car ce qui lie Ali et Mamed est éternel malgré tout ce qui peut les
séparer au quotidien.


Lis ce roman pour te faire une idée et tu verras, le dénouement est très surprenant. On revient en arrière à la lumière de la révélation finale et cela fait réfléchir.



laure 12/03/2013 12:38


Il a l'air intéressant mais par contre la redondance que tu soulignes me réfreine beaucoup... dommage. Cependant je note cet auteur et je vais regarder ce qu'il fait d'autres, il doit être à lire
je pense :) merci


Belle journée à toi Heide :D

Heide 12/03/2013 21:31



Oui, c'est vrai que j'ai eu cette impression de redondance, mais peut-être n'auras-tu pas ce sentiment et Tahar Ben Jelloun est un grand auteur de la littérature francophone contemporaine. Tu
peux lire Le premier amour est toujours le dernier, j'ai adoré ! Bonne soirée Laure !



Présentation

  • : Le blog de Heide
  • Le blog de Heide
  • : Un tour d'horizon de mes lectures, contemporaines ou classiques. De la poésie, juste pour le plaisir des mots ... De la littérature de jeunesse, au fur et à mesure de mes découvertes. Un peu de cinéma et de la BD de temps à autre ... Bienvenue ... à fleur de mots!
  • Contact

livre-volant.jpg

 

 

A lire absolument ! Efflorescences IsmaëlBilly

  Toutes les critiques parues sur Efflorescences d'Ismaël Billy

sont recensées sur la page web de l'écrivain. (ICI)

 

 
 


plume-ecrire-blog.jpg

Recherche

En ce moment, je lis / j'écoute ...

Duras le marin de g Jung_ame_vie_poche.jpg Lettre-a-Helga_2812.jpeg Camus_Lamortheureuse.jpg

Archives

Mon rendez-vous philo

chouette-300x211 

Pour en savoir plus sur le rendez-vous hebdomadaire et la lecture thématique mensuelle, c'est ICI.
La communauté "Les Lundis philo"est créée, n'hésitez pas à vous y inscrire !

 

10e rendez-vous thématique :

Lundi 12 août 2013 (date décalée)

Thème : le temps

Anis ?

Coccinelle

Denis

Lee Rony

Sophie ?

Heide

 

9e rendez-vous thématique :

Lundi 1er juillet 2013

Thème : le philosophe Albert Camus 

Coccinelle (alias Catherine) : Albert Camus

Denis : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Lee Rony : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Heide : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

 

8e rendez-vous thématique :

Lundi 3 juin 2013

Thème : Au bout du monde 

Deux approches : le voyage

et/ou

Philosophes/Philosophie du bout du monde (Asie, Moyen-Orient, Amérique latine, Australie...)

Anis : Les femmes, la philosophie et le voyage

Catherine : Au bout du monde avec l'idée de Dieu dans la philosophie religieuse de la Chine (Léon de Rosny)

Denis : Montesquieu, Voyages, Arléa

Lee Rony : Au bout du monde

Heide : Montaigne et le voyage

 

7e rendez-vous thématique :

Lundi 6 mai 2013

Thème : Littérature et philosophie

(Lecture commune récréative : Martin et Hannah de Catherine Clément)

Catherine lance deux débats passionnants pour dépasser le clivage entre littérature et philosophie.

Denis sur  Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder. A consulter aussi Hannah Arendt et Martin Heidegger de Elzbieta Ettinger (essai) : ici.

Lee Rony

Sophie sur Voltaire

Heide sur Martin et Hannah de Catherine Clément

 

6e rendez-vous thématique :

Lundi 1er avril 2013

Thème : La philosophie et le rire 

Catherine : Qui a écrit "Le rire est le propre de l'homme ?"

Denis  : autour d'une citation sur le rire philosophique. Candide de Voltaire (en attendant Bergson)

              Le Rire de Bergson

Lee Rony : Historique de la notion, façon Lee Rony.

Heide : Bergson, Le Rire, Essai sur la signification du comique

 

5e rendez-vous thématique :

Lundi 4 mars 2013

Thème : Femmes philosophes

Catherine : Cléobouline, l'une des premières femmes philosophes (Grèce antique)

Denis : Simone Weil, femme philosophe (1ère partie : sa vie et son oeuvre)

2e partie : La Pesanteur et la grâce (ICI)

Lee Rony signe un poème satirique "Femmes philosophes"

Heide : Hannah Arendt et la crise de la culture (1ère partie : présentation)

 

4e rendez-vous thématique :

Lundi 4 février 2013

Thème : Freud et la psychanalyse

Catherine : points communs et différences entre psychanalyse et philosophie

Denis : Le Malaise dans la culture de Sigmund Freud

Lee Rony  bientôt sur le divan avec cette lettre de son médecin traitant... Excellent ! 

Heide  : le fonctionnement de l'appareil psychique et L'Avenir d'une illusion


  3e rendez-vous thématique :

Lundi 7 janvier 2013

Thème : l'art, la beauté dans l'art

Catherine sur une citation de Platon

Denis sur Kandinsky, Du spirituel dans l'art et dans la peinture en particulier

Lee Rony sur la question du point de vue, les rapports entre la distorsion des perceptions et la beauté artistique.

Heide sur un texte de Soseki Natsume, extrait d'Oreiller d'herbes, 1906


2e rendez-vous thématique :

Lundi 3 décembre 2012

Thème : la sagesse

Catherine : Oh non George ! Un album de Chris Haughton

Denis : ABC d'une sagesse par Svami Prajnanpad

Lee Rony : "Poésie lexicale"

Heide : Mathieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur

 

1er rendez-vous thématique :

Lundi 5 novembre 2012

Thème : le bonheur

Catherine : Le bonheur

Denis : Bruno Fabre, La Pyramide du bonheur

Lee Rony : Le bonheur

Heide : Le bonheur selon Marc-Aurèle

 

Challenge Marguerite Duras

LIRE L'OEUVRE DE MARGUERITE DURAS

mdjeuneInformations, inscriptions et dépôt de vos liens en cliquant ICI.


Je vous propose deux logos à insérer dans vos articles :

 

duras sourire

 

duras imec 1N'hésitez pas à nous rejoindre pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de Marguerite Duras. Pensez à demander votre inscription à la communauté, si vous le souhaitez. Cela permet de recenser facilement l'ensemble des articles publiés.

 

Bibliographie et filmographie avec les liens vers les articles publiés : CLIC (en construction)

 

Deux sites incontournables : l'Association Marguerite Duras, qui organise notamment les Rencontres Duras au printemps et Duras mon amour (site géré par des étudiants italiens)

J'y participe

icone_redacteur2.gif

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1_WOTCKMJU.jpg

 

 

Challenge-Christian-Bobin

 

Challenge-Genevieve-Brisac-2013

 

 

challenge-daniel-pennac

 

 

voisins-voisines-2013

  

Defi-PR1

 

Classique-final-3.jpg

 

Ecoutonsunlivre

 

logochallenge2

 

logo-challenge-c3a0-tous-prix

 

logo-c3a9crivains-japonais 1

 

Arsene

 

camille-pissarro-the-louvre-and-the-seine-from-the-pont

 

challenge1_CarnetsderouteFBusnel.jpg

 

jelisalbums.jpg

 

ContesChallenge.jpg