Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 20:43

      jours-sans-faim-delphine-vigan-L-CQmJ0Y.jpeg Jours sans faim, publié en 2001 sous le pseudonyme de Lou Delvig, est le premier roman de Delphine de Vigan. Je l'ai lu dans le cadre du challenge ludique de Calypso  "Un mot, des titres" et du défi "Premier roman" proposé par Anne. En faisant ce choix, je savais que je ne serais pas déçue : en effet, dans ce court mais intense récit autobiographique, Delphine de Vigan analyse la difficulté de vivre, les blessures indicibles de l’enfance, « le jeûne comme toute puissance, comme une forteresse » (page 93). Elle évoque avec justesse les journées d’hospitalisation pour attendre « simplement que le temps passe » car « il faut que le temps passe pour […] sortir de là. » (page 101)


       L’histoire


    « Regardez bien, mesdames et messieurs, au douzième étage de cet hôpital bientôt célèbre, s’est échoué hier soir, un squelette de trente-six kilos pour un mètre soixante-quinze. » (page 17)

Laure est anorexique. Lorsqu’elle est prise en charge dans le service de nutrition du Docteur Brunel, le froid « est entré en elle, inimaginable ». Au fur et à mesure de leurs rencontres, la jeune fille si fragile va s’accrocher à son sauveur, ce médecin fabuleux parce que simplement humain, capable de reconnaître son impuissance parfois, en gardant le silence ou en ponctuant son discours d’un « merde convaincu », mais sans jamais lâcher la main, pour que Laure entende et intègre ces paroles essentielles: « vous n’avez pas besoin de mourir pour renaître. »

 

       Mes impressions


    J’aime profondément tous les écrits de Delphine de Vigan parce que cette écrivaine contemporaine majeure a un don incroyable pour saisir, par l’écriture, l’émotion vraie. Elle suggère plus qu'elle ne dépeint les fragilités de ses personnages, ce qui les rend profondément attachants (je pense au docteur Brunel). Elle sait trouver les mots justes pour suggérer une atmosphère, un sentiment pris, empêtré parfois, dans la difficulté de l’instant et elle n’en fait jamais trop, pour laisser au lecteur la liberté de s’approprier l’histoire, son histoire, et d’y trouver éventuellement un écho personnel. C’est d’autant plus vrai que ce premier roman est largement autobiographique et que le sujet qu’elle aborde – l’anorexie, son anorexie – est susceptible de toucher, de près ou de loin, beaucoup de lecteurs. A travers l’expérience de Laure, l’auteure analyse avec beaucoup de finesse et de sensibilité les causes principales et les conséquences prévisibles de cette terrible maladie, mais il en ressort un immense espoir !

Dans Rien ne s’oppose à la nuit, paru à la rentrée 2011, Delphine de Vigan évoque de nouveau cet épisode de sa vie en le reliant plus précisément à l’histoire de sa mère. C’est un livre magnifique, intense et  bouleversant dont je parlerai très bientôt.


       Un extrait


     «  Laure déballe à ses pieds, par petits paquets compacts, cette faim de vivre qui l’a rendue malade, elle le comprend maintenant, cet appétit démesuré qui la débordait, la débraillait, ce gouffre insatiable qui la rendait si vulnérable. Elle était comme une bouche énorme, avide, prête à tout engloutir, elle voulait vivre vite, fort, elle voulait qu’on l’aime à en mourir, elle voulait remplir cette plaie de l’enfance, cette béance en elle jamais comblée.

Parce qu’il faisait d’elle une proie offerte au monde, elle avait muré ce désir dans un corps desséché, elle avait bâillonné ce désir fou de vivre, cette quête absurde, affamée, elle se privait pour contrôler en elle ce trop-plein d’âme, elle vidait son corps de ce désir indécent qui la dévorait, qu’il fallait faire taire. » (103)

 

Vous pourrez découvrir d'autres avis de lecteurs en consultant la page de Calypso. Et si vous ne connaissiez pas Delphine de Vigan, je vous propose de lire le billet que j'avais rédigé, en décembre 2009, sur  Les Heures souterraines, un très beau roman également.

 

Bonne lecture !

 

Un-mot-des-titres              Defi-PR1

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne 16/04/2012 19:05

J'aime beaucoup cette romancière, vraimnt, et il me reste encore, heureusement, Les jolis garçons et Les heures souterraines à découvrir ! C'est vrai qu'on sent en pointillé la blessure personnelle
du médecin, et c'est très émouvant aussi...

Heide 17/04/2012 01:46



Je ne connais pas Les jolis garçons, tiens ! Merci de me souffler ce joli titre, Anne !



denis 16/04/2012 18:27

j'ai l'impression qu'elle intéresse plus les lectrices que les lecteurs
je n'ai rien lu d'elle encore et je ne me sens pas très pressé malgré les éloges ici et là

Heide 17/04/2012 01:43



Ah peut-être... Tu peux peut-être commencer par No et moi, le moins autobiographique de tous, je pense.



calypso 16/04/2012 15:35

Il est dans ma PAL avec Rien ne s'oppose à la nuit justement. Les avis des blogueuses qui ont choisi ce titre sont unanimes.
Merci !

Heide 17/04/2012 01:39



Effectivement ! Lis les autres ensuite !



Leiloona 16/04/2012 08:19

Je voulais justement lire ce livre après avoir lu son dernier roman, puisqu'elle parle de "Jours sans faim" dans son dernier.

Heide 17/04/2012 01:38



Rien ne s'oppose à la nuit donne un éclairage intéressant sur le premier.



Sophie / vicim 15/04/2012 22:05

j'aime aussi beaucoup cette auteure et j'aimerais lire ce roman

Heide 15/04/2012 22:33



Le sujet est grave, mais la solidarité entre les êtres sauve de tout et l'écriture est si belle...



Présentation

  • : Le blog de Heide
  • Le blog de Heide
  • : Un tour d'horizon de mes lectures, contemporaines ou classiques. De la poésie, juste pour le plaisir des mots ... De la littérature de jeunesse, au fur et à mesure de mes découvertes. Un peu de cinéma et de la BD de temps à autre ... Bienvenue ... à fleur de mots!
  • Contact

livre-volant.jpg

 

 

A lire absolument ! Efflorescences IsmaëlBilly

  Toutes les critiques parues sur Efflorescences d'Ismaël Billy

sont recensées sur la page web de l'écrivain. (ICI)

 

 
 


plume-ecrire-blog.jpg

Recherche

En ce moment, je lis / j'écoute ...

Duras le marin de g Jung_ame_vie_poche.jpg Lettre-a-Helga_2812.jpeg Camus_Lamortheureuse.jpg

Archives

Mon rendez-vous philo

chouette-300x211 

Pour en savoir plus sur le rendez-vous hebdomadaire et la lecture thématique mensuelle, c'est ICI.
La communauté "Les Lundis philo"est créée, n'hésitez pas à vous y inscrire !

 

10e rendez-vous thématique :

Lundi 12 août 2013 (date décalée)

Thème : le temps

Anis ?

Coccinelle

Denis

Lee Rony

Sophie ?

Heide

 

9e rendez-vous thématique :

Lundi 1er juillet 2013

Thème : le philosophe Albert Camus 

Coccinelle (alias Catherine) : Albert Camus

Denis : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Lee Rony : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

Heide : L'Ordre libertaire. La Vie philosophique d'Albert Camus de Michel Onfray

 

8e rendez-vous thématique :

Lundi 3 juin 2013

Thème : Au bout du monde 

Deux approches : le voyage

et/ou

Philosophes/Philosophie du bout du monde (Asie, Moyen-Orient, Amérique latine, Australie...)

Anis : Les femmes, la philosophie et le voyage

Catherine : Au bout du monde avec l'idée de Dieu dans la philosophie religieuse de la Chine (Léon de Rosny)

Denis : Montesquieu, Voyages, Arléa

Lee Rony : Au bout du monde

Heide : Montaigne et le voyage

 

7e rendez-vous thématique :

Lundi 6 mai 2013

Thème : Littérature et philosophie

(Lecture commune récréative : Martin et Hannah de Catherine Clément)

Catherine lance deux débats passionnants pour dépasser le clivage entre littérature et philosophie.

Denis sur  Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder. A consulter aussi Hannah Arendt et Martin Heidegger de Elzbieta Ettinger (essai) : ici.

Lee Rony

Sophie sur Voltaire

Heide sur Martin et Hannah de Catherine Clément

 

6e rendez-vous thématique :

Lundi 1er avril 2013

Thème : La philosophie et le rire 

Catherine : Qui a écrit "Le rire est le propre de l'homme ?"

Denis  : autour d'une citation sur le rire philosophique. Candide de Voltaire (en attendant Bergson)

              Le Rire de Bergson

Lee Rony : Historique de la notion, façon Lee Rony.

Heide : Bergson, Le Rire, Essai sur la signification du comique

 

5e rendez-vous thématique :

Lundi 4 mars 2013

Thème : Femmes philosophes

Catherine : Cléobouline, l'une des premières femmes philosophes (Grèce antique)

Denis : Simone Weil, femme philosophe (1ère partie : sa vie et son oeuvre)

2e partie : La Pesanteur et la grâce (ICI)

Lee Rony signe un poème satirique "Femmes philosophes"

Heide : Hannah Arendt et la crise de la culture (1ère partie : présentation)

 

4e rendez-vous thématique :

Lundi 4 février 2013

Thème : Freud et la psychanalyse

Catherine : points communs et différences entre psychanalyse et philosophie

Denis : Le Malaise dans la culture de Sigmund Freud

Lee Rony  bientôt sur le divan avec cette lettre de son médecin traitant... Excellent ! 

Heide  : le fonctionnement de l'appareil psychique et L'Avenir d'une illusion


  3e rendez-vous thématique :

Lundi 7 janvier 2013

Thème : l'art, la beauté dans l'art

Catherine sur une citation de Platon

Denis sur Kandinsky, Du spirituel dans l'art et dans la peinture en particulier

Lee Rony sur la question du point de vue, les rapports entre la distorsion des perceptions et la beauté artistique.

Heide sur un texte de Soseki Natsume, extrait d'Oreiller d'herbes, 1906


2e rendez-vous thématique :

Lundi 3 décembre 2012

Thème : la sagesse

Catherine : Oh non George ! Un album de Chris Haughton

Denis : ABC d'une sagesse par Svami Prajnanpad

Lee Rony : "Poésie lexicale"

Heide : Mathieu Ricard, Plaidoyer pour le bonheur

 

1er rendez-vous thématique :

Lundi 5 novembre 2012

Thème : le bonheur

Catherine : Le bonheur

Denis : Bruno Fabre, La Pyramide du bonheur

Lee Rony : Le bonheur

Heide : Le bonheur selon Marc-Aurèle

 

Challenge Marguerite Duras

LIRE L'OEUVRE DE MARGUERITE DURAS

mdjeuneInformations, inscriptions et dépôt de vos liens en cliquant ICI.


Je vous propose deux logos à insérer dans vos articles :

 

duras sourire

 

duras imec 1N'hésitez pas à nous rejoindre pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de Marguerite Duras. Pensez à demander votre inscription à la communauté, si vous le souhaitez. Cela permet de recenser facilement l'ensemble des articles publiés.

 

Bibliographie et filmographie avec les liens vers les articles publiés : CLIC (en construction)

 

Deux sites incontournables : l'Association Marguerite Duras, qui organise notamment les Rencontres Duras au printemps et Duras mon amour (site géré par des étudiants italiens)

J'y participe

icone_redacteur2.gif

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1_WOTCKMJU.jpg

 

 

Challenge-Christian-Bobin

 

Challenge-Genevieve-Brisac-2013

 

 

challenge-daniel-pennac

 

 

voisins-voisines-2013

  

Defi-PR1

 

Classique-final-3.jpg

 

Ecoutonsunlivre

 

logochallenge2

 

logo-challenge-c3a0-tous-prix

 

logo-c3a9crivains-japonais 1

 

Arsene

 

camille-pissarro-the-louvre-and-the-seine-from-the-pont

 

challenge1_CarnetsderouteFBusnel.jpg

 

jelisalbums.jpg

 

ContesChallenge.jpg